Eco-sulting est née d’un souhait fort d’accompagner les entreprises, en toute neutralité, vers une gestion optimisée de leurs déchets banals et spéciaux.

Je suis Anna. Après plus de 10 années passées dans l’industrie sur des postes commerciaux et marketing tournés vers l’international, j’ai ressenti le besoin fort de donner une orientation plus « durable » à ma carrière. Le sujet des déchets s’est imposé progressivement et est devenu central dans ma vie.

En 2014, je reprenais le chemin de l’école pour me former à la gestion des déchets en suivant le mastère de Gestion des Déchets (GEDE) de l’Ecole Du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg (ENGEES). A l’issue de ce mastère, j’intégrais pour 3 ans l’un des géants de la thématique et découvrais de l’intérieur ce sujet éminemment complexe et sociétal qu’est la gestion des déchets spéciaux.

En parallèle, toute ma vie s’alignait peu à peu pour tourner, sur tous les fronts autour de ce sujet passionnant. Dans le cadre privé, j’adoptais un mode de vie Presque Zéro Déchet. Et à titre bénévole, je prenais une part très active dans plusieurs projets en lien avec la réduction et la valorisation des déchets. En tête de cet engagement : le World Cleanup Day (Journée Mondiale du Nettoyage de notre Planète), mouvement visant à synchroniser sur une journée par an, des centaines de milliers d’opérations de nettoyage citoyen.

Au sortir de mon expérience dans le déchet spécial, le souhait de créer ma propre structure a émergé. Depuis, Eco-sulting propose d’accompagner les entreprises qui le souhaitent dans une mutation profonde de leur rapport au déchet.

 

Maintenant, que diriez-vous d’écrire la suite de cette histoire ensemble ?