La remise à plat de son système de gestion des déchets est un bon début pour une entreprise souhaitant évoluer vers un mode de fonctionnement plus respectueux de l’environnement mais aussi financièrement plus viable.

Entrer dans un modèle différent, moins linéaire, en limitant le gaspillage des ressources et les impacts environnementaux est à la portée de toute entreprise par la mise en application des principes de l’économie circulaire :

  • Consommation : achats responsables, bonne utilisation des produits, recours au réemploi et à la réparation.
  • Production : éco-conception, économie de la fonctionnalité (partage d’outils et de matériels)
  • Gestion des déchets : la gestion des déchets résiduels doit favoriser le recyclage et, si besoin, la valorisation énergétique.

 

 

La collaboration entre plusieurs entreprises (en particulier situées sur une même zone géographique) dans cette démarche permet de pousser jusqu’à la mise en place d’une écologie industrielle et territoriale.

Source : Ademe – Déchets – chiffres clés – Edition 2017